Le Conseil Scolaire Providence devient le Providence Catholic French School Board

Par Maureen Bigras

Après avoir proposé sans protestation des messages unilingues anglais sur des affiches publicitaires dans la région de Windsor, le conseil scolaire catholique Providence a décidé d’aller plus loin dans sa démarche de modernisation et de se renommer : Providence Catholic french School Board.

« Preparing students to succeed anywhere in the world », « My future starts here », c’était le texte unilingue de cette publicité lancée au début du mois de février 2016 par le Conseil scolaire pour faire la promotion de son Baccalauréat International. Le directeur de l’éducation du School Board, Joe Peabody, anciennement Joseph Picard, confirme que la campagne de publicité en anglais a été un succès mais que les mots « Conseils scolaire catholique francophones » sur les affiches faisaient encore peur à certaines familles exogames qui envisagent d’envoyer leurs enfants dans une école française de qualité à la condition que leurs enfants n’apprennent jamais à parler français et, idéalement, qu’ils ne soient jamais exposés à du vocabulaire français.

Les couples exogames, dont un seul des deux parents parle le français, sont la clientèle cible du Providence Catholic French School Board, explique monsieur Peabody. Cette campagne publicitaire et le nouveau nom du conseil vise à les rassurer. La situation est, selon lui, adaptée à la réalité du sud-ouest de l’Ontario.

« In our region the parents are really open to french schools, but not if it means they’ll have to speak french. We want to prove to those parents that we are a serious school board. In the Sud-Ouest, french reminds people of pets de soeurs and le groupe Swing. It can scare away the ayants-droit »— Joe Peabody, directeur de l’éducation au Providence Catholic French School Board

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques ne réglemente pas les campagnes publicitaires de ses membres, ni le nom des Conseils selon l’agente des communications, Helen Vigneault.

« Providence had the courage to take a good business decision. We don’t give a &%$& about stupidity like french name for a Board. We want the kids to go in our schools and all the kids here speaks english so the name of the board might as well be in english. We only ask the kids to believe in Jesus. »— Helen Vigneault, agente des communications pour l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques.

Elle explique que dans une région ouvrière comme Windsor, une telle mesure permet de rejoindre plus de gens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s