Charcuteries cancérigènes : l’Ontario envisage la viande d’écureuils!

Suite à la désastreuse nouvelle pour les carnivores publiée la semaine dernière par l’OMS, évoquant les dangers cancérigènes de la viande rouge et des charcuteries, l’Ontario étudierait un projet de loi permettant aux boucheries et restaurants de la province de servir de la viande d’écureuils.

Un porte-parole du gouvernement, maître Jean É. Haché, justifie cette décision par le fait qu’aucune étude sérieuse n’a encore établi le lien entre la viande de ce rongeur et le cancer. « Comme toute étude prend au minimum de vingt ans et 20 millions de dollars en subventions avant d’obtenir des résultats probants, on va être tranquilles pour un boutte », ajoute-t-il l’air satisfait.

Cet animal, en plus d’être prolifique et présent un peu partout dans les grandes villes, cache aussi des qualités insoupçonnées. Une étude sérieuse ayant observé qu’on a toujours vu les écureuils en train de se remplir la gueule de noix et de les cacher dans tous les jardins, mais jamais on en a vu qui en mangeaient effectivement et qu’en fait, on se demandait vraiment de quoi se nourrissaient ces petites bêtes puisque parmi les crottes de lapins, de chiens et de chats, on n’a jamais identifié d’excréments provenant du cul de ce mammifère. L’Étude Produite par l’Institut Pour les Écureuils Noirs (ÉPIPEN) affirme que le fait que l’écureuil soit en contact presque constant avec des arachides et des noix de toutes les sortes sans jamais en manger en ferait une viande qui contrerait les effets allergènes des noix. Certaines écoles pensent déjà offrir, dès la rentrée de chaque année scolaire, un ragoût de viande d’écureuil à leurs élèves afin de permettre le retour des sandwichs au beurre d’arachide et aux confitures dans leurs établissements.

En plus de satisfaire l’appétit de ces contribuables, la mise en vente de la viande d’écureuil permettra aussi à la population d’exploiter toutes les parties de la bestiole. On retrouvera bientôt des manteaux en fourrure d’écureuils et l’émail des dents du rongeur servira à produire des prothèses dentaires naturelles pour les grands brûlés.

Pour la queue. La FESFO pense déjà demander une subvention afin de teindre cet appendice en vert et blanc pour en faire des fanions utiles dans les manifestations étudiantes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s