La FESFO réclame la création d’une base lunaire franco-ontarienne

Par Yvette Gascon, envoyée spéciale

OTTAWA – La Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO) réclame la création d’une base lunaire qui serait gérée pour et par les Franco-Ontariens qui vivent sur la Lune.

« Certes, il existe déjà une demi-douzaine de bases qui desservent en français les Franco-Ontariens de la Lune, » a admis le président terrien de la FESFO, Jérémie Spadafora. « Mais on veut notre propre base, t’sais? Yainqu’à nous. »

« Évidemment, attirer le talent nécessaire de Mars, de Jupiter et d’autres planètes pour venir gérer notre base lunaire sera un défi de taille, » a confié la coprésidente du Regroupement étudiant franco-ontarien (RÉFO), Rym Ben Berrah.

« Mais nous espérons, d’ici l’an 2072, figurer parmi les 1000 meilleures bases lunaires selon le classement annuel de la revue Maclean’s, » a-t-elle ajouté.

« Go, go, base lunaire!, » s’est écrié, le poing en l’air, le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Denis Vaillancourt, un casque d’astronaute sur la tête.

Le financement de la base lunaire sera rendu possible grâce à un modèle d’affaires qui privilégiera la création de colliers et de bracelets conçus à partir de cailloux de Lune, vendus ensuite à des adolescentes sur eBay.

À l’heure de rédiger ces lignes, huit personnes, trois vaches, deux iguanes et une chèvre du village d’Embrun avaient démontré un « vif intérêt » à vivre sur cette future base lunaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s