Les monuments de la francophonie sur la liste des sites du patrimoine mondial de l’UNESCO

L’Ontario français pourra dorénavant miser sur son immortalité. En effet, l’Unesco vient d’ajouter les Monuments de la francophonie à la liste des Sites du Patrimoine mondial. Sont inclus dans cette liste, les 15 monuments de la francophonie qui dressent bien haut le drapeau vert et blanc. La coordonnerie Chaussures Regional Shoes à Orléans, la Slague de Sudbury et la grange historique de monsieur Brabant, un des premiers agriculteurs franco-ontariens du sud-ouest de la province n’ont malheureusement pas fait la liste malgré leur importance capitale pour le patrimoine franco-ontarien.

Marcello Monteverdi, un porte-porte de l’organisme des Nations Unies a comparé les monuments de la francophonie aux pyramides aztèques et aux temples incas de l’Amérique. Comme eux, les sites franco-ontariens rappelleront l’existence de ce fier peuple aux générations anglophones à venir. Comme ces peuplades américaines ont combattu l’envahisseur espagnol, les Franco-Ontariens se sont battus avec acharnement contre l’oppression des anglophones. À ses côtés, un membre du CA de l’AFO, pas très ferré en histoire, a ajouté « Et l’on sait à quel point les mayas et les aztèques sont des peuples fiers aujourd’hui! »

Alain Vachon, fondateur des monuments de la francophonie, s’est dit ému de la décision de l’UNESCO. « Ainsi notre existence n’aura pas été en vain, a-t-il lancé. On peut s’assimiler en paix, notre place, avec tous ses accents, sera assurée parmi les grands peuples de l’Histoire. »

L’impact sur le tourisme devrait être important. Déjà Tourisme Prescott-Russell prépare son plan. «On veut faire un chemin de pèlerinage dans l’Est ontarien qui passerait par tous les monuments, un peu comme Compostel mais avec une odeur de fumier » annonçait fièrement Martin Lacelle, directeur général de l’organisme.

Pour célébrer cette annonce historique, une cérémonie devait avoir lieu au parc Lamoureux à Cornwall, là où est construit le plus beau et le plus gros monument de la francophonie, mais comme il est trop dangereux pour les francophones de sortir en public à Cornwall, celle-ci a été annulée.

En campagne électorale, Justin Trudeau s’est dit vraiment surpris que l’Unesco existe. Thomas Mulcair a pour sa part promit de préserver l’héritage francophone tant que le Québec le voudra et Stephen Harper a parlé en anglais de lutte au terrorisme tout en faisant menotter des journalistes qui posaient des questions trop pertinentes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s